Mariage forcé

Mariage "forcé"

 

Non je ne parle pas du mariage forcé de ces jeunes filles qui vivent en Europe ou en Afrique et qui doivent parce que c’est le désir de leur famille marier un homme qu’elles ne connaissent pas, je parle d’une autre sorte de mariage forcé. Celui à laquelle je consent car il n’y a pas d’autres moyens de faire connaissance avec l’homme que j’ aime.

 

Ce qui se passe en Suisse, et peut être aussi en France. En Suisse il est quasiment impossible de mieux connaitre l’homme pour qui notre cœur bat. Celui qui semble à ce moment-là être tout pour nous.

 

Il serait bien plus agréable de pouvoir comme cela se passe normalement, faire connaissance gentiment. Se rencontrer une fois, puis deux, et encore une troisième, passer du temps ensemble… Mais cela est impossible, car la politique à peur de je ne sais quoi, et les visas, même visa de tourisme de 15 jours ne sont pas délivrés. Malgré une lettre de chacun, des papiers montrant que nous avons tous les deux un logement convenable, un emploi fixe et bien rémunéré, une famille, des parents, des frères et sœurs, même des enfants. Il faut même réserver un billet d’avion, quand tout cela est réuni, et bien cela ne suffit pas. Il y a toujours une excuse des autorités suisses, impossible de voir comment cet homme qui prend de plus en plus de place dans mes pensées, vivrait ici. Impossible de savoir si nos différences de culture, parfois d’âge, pourraient être compatibles. Non ! Mais je peux faire recours, c’est certain, il suffit d’avoir de l’énergie et du temps à perdre, car de toute façon ce sera toujours NON !

 

Il y a un moyen, il suffit de débourser 4 million de CFA, ce qui fait environ 10 000.- de nos francs, et là on peut acheter un visa, mais qui peut mettre cette somme pour passer quelque temps en Suisse. Notre pays est-il si….fantastique, certainement pour qu’on le protège pareillement ! Je comprends cette envie de venir en Europe, c’est un challenge, celui qui y arrive est vraiment fort, et il fait l’honneur de toute une famille, voire tout un village ! Car un tel pays (la Suisse) si fermé, si « protégé » doit certainement pouvoir apporter le bonheur, la richesse, la notoriété !

 

Ah! Ah! Ah! Ah ! Laisser moi rire, quoique mon rire soit bien triste… Non ce pays de « cocagne » n’est rien d’autre qu’un pays comme les autres. Il faut y travailler, pour payer assurances, impôts, et y vivre. Et lorsqu’on est étranger, la vie y est encore moins rose, car pour y travailler il faut un permis de travail, mais pour avoir un permis de travail il faut un emploi…eh oui ! Pour trouver où se loger il faut pouvoir payer, et sans travail c’est difficile, pour simplement manger aussi, oui difficile. Mais heureusement cela permet à des patrons d’avoir de la main d’œuvre bon marché, et surtout que l’on peut renvoyer s’il n’y a plus de boulot ! Cela permet aussi de sous louer des chambres minuscules, pour des sommes faramineuses. Oui il y a des gens à qui ça profite, et sans risque, puisque étant dans l’illégalité, cet étranger n’osera pas se plaindre.

 

Mais revenons à l’envie de vivre quelques temps ensemble de ce couple, que peut-il faire, rien si ce n’est décider de se marier.

 

Le mariage, est un évènement important dans une vie, on ne se marie pas pour s’amuser, on le fait après avoir murement réfléchi d’un côté comme de l’autre. Mais est-ce raisonnable de se marier si on se connait si peu ? Peut être pas, mais quand l’amour est là, il semble que rien ne pourra le briser, et que jusqu'à notre dernier jour nous serons côte à côte…et là il n’est certes pas question de mariage forcé ! Nous nous sommes donc mariés au Sénégal, une jolie fête, pleine d’amour et de tendresse, puis nous nous sommes quittés à l’aéroport, en espérant bientôt se revoir pour construire notre histoire de couple avec force.

 

Alors pendant des semaines, je cour au Service de la population, afin de connaître les avancées, on téléphone. Chaque fois il faut attendre des heures, il faut insister, je me sens parfois coupable d’aimer. Il semble qu’il y a une mauvaise volonté de l’autre côté du guichet. Rien ne bouge, ou si lentement, vont-ils réussir à nous faire faiblir…Non ! Je continue, avec hargne, puis finalement quand la coupe déborde lors de réponses insolentes, je décide de faire appelle à un avocat, et là comme par miracle les choses se débloquent.

 

Et, un jour de décembre, le téléphone sonne, ca y est, il est appelé a l’ambassade pour avoir le visa, enfin !!!

 

Et là commence notre vie de couple, enfin nous allons pouvoir mieux nous connaître, cela ira, oui cela ira !

 

Et puis les jours passent, difficiles pour nous deux. Il ne trouve pas de travail, malgré les centaines de lettres envoyées, les rendez-vous pour un emploi. Peut être faut-il qu’il continue ses études, de toute façon ce serai bien, mais là encore, que des refus. Incroyable, il ne peut pas étudier, des prétextes hasardeux l’empêchent de rentrer à l’université. Pourtant il a fallu faire reconnaître des papiers, ceci contre paiements évidemment.

 

Donc il cherche et cherche encore, finalement le hasard fait bien les choses, il arrive juste quand il manque quelqu’un sur une équipe, il et engagé pour quelques jours. Sachant qu’il n’aura que cette chance de montrer de quoi il est capable, il se donne à 100%. Et ca lui permets de trouver chaque fois un petit job dans une boîte de placement, merci a eux.

 

Puis nos différences commencent à se faire ressentir, le regard des autres, des amis, des voisins, difficile ! Pourtant l’amour est là, mais saura-t-il résister à cette vie ici ?

 

Non il n’a pas résisté, et là nous nous sommes rendu compte de notre erreur, croire en notre amour, en notre force, en l’avenir ensemble, oui nous avons commis l’erreur de nous marier, car sans cela jamais nous n’aurions sût.

 

Je ne regrette pas ce mariage, je ne regrette pas cette vie vécue ensemble, je regrette juste d’avoir été obligée de me marier pour mieux te connaître. Alors qu’il aurait été si simple de se rencontrer et de réaliser que non, la vie de couple n’était pas faite pour nous.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Armand 05/03/2011

Merci pour ce témoignage

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site