Vélingara : des talibés gagnent des sous dans un dépotoir d’ordures

A quelque deux kilomètres de la ville de Vélingara (sud), des enfants talibés recyclent des objets, souvent en métal, pour les revendre au marché de la ville en échange de quelques sous.

L’argent tiré de ce travail est, selon les talibés, ‘’versé’’ à leur marabout. Habillés en haillons, marchant pieds-nus et sans cache-nez, les enfants talibés cherchent dans des tas d’immondices jetés à mi-chemin de la route reliant Vélingara au village de Djimini.

‘’Nous sommes à la recherche d’objets que nous allons vendre au marché de Vélingara’’, confie l’un des enfants, le sourire aux lèvres. Il s’est, comme ses compagnons, sali les mains et le corps dans les ordures.

‘’Nous vendons le kilogramme de fer recyclé à 50 ou 75 francs [CFA]. L’argent est versé à notre marabout, qui réclame 200 francs CFA à chacun d’entre nous’’, explique l’un des enfants, âgé d’une dizaine d’années. Ils trainent des sacs remplis d’objets métalliques, de chaussures usées, etc.

Agence de presse sénégalaise

source: Pressafrik.com

 

Oui, oui etc. (Terrible ce etc.) .Malgré une prise de conscience, il semble que ce soit toujours la même chose ! Pourtant ces enfants sont les enfants de la débrouille, ils arrivent malgré tout à trouver encore et encore comment faire pour satisfaire les besoins de leur marabout. Pourtant je garde espoir que d’ici quelques années les enfants n’auront plus à travailler, qu’ils pourront être scolarisés et surtout qu’ils auront du plaisir à aller s’instruire à l’école ! Mais avant cela il y a encore du chemin, et je souhaite que le nouveau Président du Sénégal M. Macky Sall prenne au sérieux le devenir des enfants, car ils sont l’avenir du pays.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site