Faire et être !

Avant propos

 

Le projet de créer une maison des enfants au Sénégal, me tient à cœur depuis de nombreuses années.

Ce projet sans un soutien financier de base ne peut voir le jour.

En parallèle, j'aimerais construire une maison d'hôtes dans la région de la Casamance, région touristique, qui alimentera la MDE et ainsi  permettre un tourisme solidaire

 

Et pourquoi une maison pour les enfants ! Lorsqu'on va au Sénégal, on remarque dans les grandes villes beaucoup d'enfants qui vivent de mendicité, ils ont une grande boîte de conserve vide, qui contient quelques pièces, et viennent vers chacun réclamer l'aumône. 

Malgré leur sourire, dans leur regards ont voit de la tristesse, leurs vêtements sont douteux, ces enfants ont parfois la galle, ils ne sont pas très propre, et surtout ils n'ont en général pas accès à la scolarité.

Ce sont presque tous des talibés.

On a beaucoup parlé des talibés dernièrement.

Les talibés sont des enfants placés par leur famille, chez des marabouts, afin d'apprendre le coran et ses préceptes dans une daara (école coranique)

La journée d'un talibé est partagée entre, l'apprentissage du coran et la recherche d'argent ou de nourriture gagnés en échange de quelques travaux ou mendiés dans la rue. Le soir venu, certains retournent dormir au daara, d'autres plutôt que de rentrer les mains vides, préfèrent dormir dans la rue, ou ils seront confrontés à la violence, la drogue et la prostitution.

Quittant leur famille vers l'âge de 4 ans, les talibés rentreront chez eux que 15 à 20 ans plus tard, avec pour unique formation l'étude du Coran !

 

Pourtant l'enfance doit être synonyme d'amour parental, de protection familiale, de joies, des premières découvertes, et d'apprentissage d'une vie harmonieuse en société

C'est pourquoi j'aimerais créer un lieu d'accueil  pour  ces  enfants!

 AIDEZ-MOI !  Avec votre soutien si modeste soit-il, nous pourrons leurs redonner espoir en un  avenir.

En 2007 lorsque notre association s'est mise en place, je ne désirai pas créer un complexe scolaire, non   juste un lieu qu'ils retrouveront tout d'abord avec curiosité, puis plus tard avec confiance et enfin avec envie! Au cours des ans j'ai appris à mieux connaitre le pays et ses habitants, leur culture, leurs croyances, leurs besoins, donc petit à petit le projet à évolué, et actuellement je pense qu'il est mieux de créer une école avec dans le meme batiment un accueil pour les enfants des rues. Ce batiment sera composer de plusieurs classes de primaire avec attenant des wc et de deux grandes salles ouvertes, afin  de  permettre  un grand espace à vivre,  ou dormir. Des jeux éducatifs, une place informatique, un bureau, des livres, seront à disposition. 

Une cuisine sera aménagée, attenante  une petite salle fermée ou ranger les réserves. Deux douches, et   des toilettes seront installées.

Un  bureau privé, infirmerie, afin de prendre soin du physique, comme du psychique et répertorier chaque enfant pour essayer de retrouver sa famille.

Un espace sera prévu afin de cultiver un jardin avec les enfants.

Je tiens vraiment à ce que les enfants trouvent un  endroit où ils se sentent bien.

 

 

ALORS !

Nous devrons

● accueillir un enfant, car: C'est un enfant de moins dans la rue.

● réconforter un enfant, car: C'est lui donner l'espoir de revivre son enfance.

●soigner un enfant, car: C'est lui donner le droit à la santé.

●offrir un  espace de parole à un enfant, car: C'est lui donner le droit à l'écoute.

●aider un enfant à retourner chez lui, car: C'est lui prouver l'importance d'une famille.

●réinsérer un enfant sur le plan scolaire et professionnel, car: C'est lui donner le droit à l'éducation, et surtout l'espoir !

 

L'éducation est un droit individuel reconnu par toutes les nations

 

L'éducation est indispensable si l'on veut aider ces enfants à sortir du cycle infernal que constituent la pauvreté  et la  survie dans la rue.

 

"Toute personne à droit à l'éducation"

Déclaration universelle des droits de l'homme 1948

 

"L'enfant à droit à l'éducation fondamentale et gratuite."

Déclarations universelle des droits de l'enfant. 1959

 

"Les pauvres, les enfants des rues, les enfants qui travaillent, ne doivent subir aucune discrimination dans l'accès aux formations."

Déclaration mondiale sur l'éducation pour tous. 1990

 

Et pourtant

 

● Plus de 100 millions d'enfants dans le monde survivent dans le dénuement et la détresse.

 

● Au moins 120 millions d'enfants (de 5 à 14 ans) sont exploités au travail.

 

● Des milliers d'enfants participent aux conflits armés, en sont les victimes ou en subissent des conséquences.

 

● Beaucoup d'autres sont soumis aux trafics et abus sexuels. 

 

● D'autres encore sont exploités aux trafics des drogues illicites.*

* chiffres donnés par l'UNICEF

 

 

 

 

 

Bienvenue sur votre boutique !

Vous êtes sur la page d'accueil de votre boutique. Ce texte est personnalisable depuis le menu Boutique > Réglages > Accueil de votre manager.

Bijoux Africains

sculpture

les sculptures sont réalisées par les artiste de Kafountine, chacune est une pièce unique

bijoux
Voici la première catégorie de votre boutique. Vous pouvez la modifier ou la supprimer.

Nouveautés:

TABLE DE L'AMITIE
Cette magnifique sculpture représente l'amitié, elle sert de pose plats ici au Sénégal, avec un plateau en verre elle fera merveille chez vous
CHF180.00 TTC En stock : 1 En stock, livraison en 24h
sculpture
Femme portant une cruche
CHF80.00 TTC En stock : 1 En stock, livraison en 24h
sculpture
CHF0.00 TTC En stock : 0 En cours de réapprovisionnement, livraison en 7 jours

En créant la Maison des Enfants au Sénégal, je ne veux pas seulement guider les premiers pas des enfants dans la vie, mais aussi avoir une continuité et une cohérence en permettant en premier lieu à leurs parents de travailler, d'avoir une vie descente, et être digne.En deuxième lieu permettre à des jeunes qui n'ont pas toujours eu la chance d'aller à l'école, qui ont envie de travailler et qui sont habiles de pouvoir vendre leur produit.

Voilà pourquoi je me permet de mettre en vente divers objets qu'il ont créer. La MES est dans une démarche équitable, et le produit de la vente est remis à l'artisan, nous ne prélevons que le prix du transport.

J'espère que vous trouverez ici deux bonnes raisons de vous faire plaisir, la première en vous offrant un bijoux rempli de soleil et la deuxième en ayant la satisfaction d'avoir fait une belle action.

Repas de soutien de la Mes

REPAS DE SOUTIEN DE LA MES

Repas de soutien 16

Repas de Soutien de la MES le samedi 12 novembre 2016 dès 18h.
Inscription : mesrepas@hotmail.com

Avec une présentation de l'association et de son évolution, photos des travaux et intermèdes musicaux.

Menus:
-Apéritifs
-Plat principal à volonté, au choix:

Plat 1:
-Poulet yassa ( poulet au citron, oignons et moutarde), plat typiquement Sénégalais.
OU
Plat 2:
-Raclette et ses accompagnements

-Dessert et café

50.- pour les adultes et 20.- pour les enfants de 7 à 12 ans.
Les boissons durant le repas ne sont pas comprises.

Coin jeux pour les enfants.

Tout les bénéfices serviront à la MES.
Inscription via l'événement ET mail à: mesrepas@hotmail.com (merci de spécifier le menu choisi)
Au plaisir de vous voir!

 

 

Journal de la MES no22

Journal No 22

Journal mes 22journal-mes-22.pdf (482.1 Ko)

Journal de la MES No 21

Journal No 21

Journal mes 21journal-mes-21.pdf (872.36 Ko)

Journal de la MES No20

Journal No 20

Journal mes 20journal-mes-20.pdf (703.79 Ko)

La Tour Warka

Voilà une réalisation que je trouve géniale, mais surtout ce que je trouve formidable c'est qu'un artiste puisse réaliser une oeuvre utile, pas que pour le plaisir des yeux, mais pour le bien être matériel de l'être humain!La tour warka water

La tour Warka Water

Cette tour crée de l’eau grâce à l’air

Il y a sans cesse de nouvelles inventions, mais celle-ci est vraiment incroyable. Ce dispositif vraiment cool a un réel impact sur l’Éthiopie et espérons qu’il fera son petit bout de chemin dans le reste du monde.

La Warka Water est une tour de bambou qui peut capturer l’humidité de l’air. Tout a commencé en 2012 quand l’architecte italien Arturo Vittori, architecte italien, est allé en éthiopie. « J’étais dans la région amhara située au nord du pays. Les paysages étaient vraiment magnifiques ! J’étais bouche bée. Mais j’ai aussi été outré de voir toutes ces femmes et ces enfants marcher jusqu’à 50 kilomètres à pied pour avoir de l’eau dans des sources souvent insalubres, et ils partagent ces sources avec les animaux », dit-il. L’architecte italien décide alors de chercher une solution pour régler le problème d’accès à l’eau.

 

La tour Warka Water est conçue selon des observations locales précises

Il a étudié l’artisanat traditionnel éthiopien avec des scientifiques. Et le projet Warka Water a commencé. La même année, il a présenté son invention à la Biennale de Venise. La Warka Water est une structure en forme de vase qui mesure sur 9 mètres de haut et ne pèse que 60 kilos. Elle est constituée de matériels naturels comme des tiges de bambou encordées les unes aux autres.

Le tissage fin comme un filet récupère les gouttes de pluie lors de la saison des moussons. Pendant les périodes sèches, les particules d’eau contenues dans la condensation de l’air sont piégées dans un tissu tendu à l’intérieur de la structure. L’eau glisse alors le long des cordages avant d’être collectée. Selon l’architecte la tour Warka Water peut générer jusqu’à 100 litres par jour.

« 1 000 dollars suffisent pour construire cette tour qui crée de l’eau grâce à l’air . Nous avons pour objectif de créer une structure simple pouvant être reproduite par les gens avec le matériel dont ils disposent sur place », explique l’architecte. Il n’y a besoin d’aucune machine pour la fabriquer. Et il ne faut que quatre personnes pour l’installer. Selon le créateur de l’atelier Architecture and Vision deux ânes suffisent pour transporter le matériel. « On veut lancer un projet do it yourself comme on dit », précise-t-il.
Un design inspiré des traditions

En 2015, on installera la première tour Warka Water près de Bahar Dar, au nord-ouest du de l’Éthiopie . « Nous commençons par ce pays, car c’est un test », déclare Arturo Vittori. « Nous voulons voir si les gens l’acceptent. Ce projet peut s’adapter à n’importe quel pays. Les villages que nous avons choisis se situent à 3 000 ou 4 000 mètres d’altitude. Nous avons donc étudié la météorologie des zones montagneuses. Mais ces tours peuvent très bien êtres installées en milieu désertique », ajoute-t-il.

Capable de s’adapter au climat, la tour Warka Tower doit aussi coller à l’artisanat traditionnel. Un point sur lequel l’architecte ne plaisante pas. « Dans cette région nord de l’Éthiopie, j’ai observé la façon dont les habitations sont construites, la façon dont les gens fabriquent leurs objets de tous les jours. Et même leurs habitudes vestimentaires. Je me suis inspiré des toukouls, ces maisons rondes faites en torchis avec un toit tissé. Des paniers ou des tapis tressés très typiques de cette localité… « , dit-il.

 

Un moyen de palier à la déforestation

En faisant des recherches dans la région, l’architecte a aussi été stupéfait par la déforestation rampante. En un demi siècle,90 % des forêts ont disparu. D’où le nom « warka », en référence au figuier local, un arbre gigantesque, symbole de fertilité en Éthiopie. « Abattre les arbres rend encore plus difficile l’accès à l’eau. Et cet arbre, le warka, est aussi un lieu de réunions dans les villages. Les instituteurs enseignent sous ces arbres… On a décidé avec mon équipe qu’à chaque Warka Water installée, on plantera un de ces arbres chez chaque travailleur », déclare Arturo Vittori.

Si vous avez aimé cette tour impressionnante crée de l’eau grâce à l’air , partagez-le avec vos proches!

 

Journal de la MES No 19

                                     Très belle année 2015 à chacun,

                                 qu'elle vous apporte force et courage!

Journal mes 19journal-mes-19.pdf (678.17 Ko)26 424 jpg

 

Vous êtes le 188 626ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site